Le mont Paektu, symbole de la propagande nord-coréenne

Le mont Paektu, considéré comme sacré pour tous les coréens, est régulièrement utilisé par la propagande du régime de Pyongyang. De Kim Il-sung à Kim Jong-un, le mont a gardé une place de choix dans l’imaginaire nord-coréen.

Le mont Paektu, situé à 2 744 m d’altitude à l’extrême nord de la Corée du Nord, est le point culminant de la péninsule coréenne. Le mont jouit d’une grande importance dans la mythologie coréenne. Tangun y serait né, avant d’en descendre pour fonder la nation coréenne, en 2333 avant J.-C. On comprend donc l’importance qu’a le mont dans la culture de la Corée du Nord, tout comme celle de la Corée du Sud, du fait de son association au mythe de fondation de la nation. Par ailleurs, les hymnes nationaux des deux pays comportent des références au mont Paektu.

Chronologie de la dynastie Kim, au pouvoir en Corée du Nord depuis 1945

Un objet de propagande omniprésent

Dès la mise en place du régime nord-coréen, le mont Paektu est utilisé dans la propagande de Kim Il-Sung, par exemple dans ce film, qui relate la guérilla qu’aurait mené le « président éternel » durant l’occupation japonaise de la corée, comme cela est écrit dans son autobiographie, très populaire en Corée du Nord. Le récit, invérifiable, est contesté par de nombreux historiens. Le mont Paektu permet ainsi de contribuer à la construction du culte de la personnalité du « Cher Leader », associant le caractère sacré de ce dernier à Kim Il-sung dans des statues, affiches, fresques, films, chansons…

Derrière une statue de Kim Il-sung, le mont Paektu est dépeint à travers une fresque | Mauricio Moreno

Après avoir contribué au culte de la personnalité, toujours présent de nos jours, de Kim Il-sung, le mont Paektu est également utilisé pour légitimer l’accession de son fils au pouvoir après sa mort. Bien qu’on sache que Kim Jong-il soit né en Sibérie, la propagande nord-coréenne affirme que ce dernier est né au mont Paektu ; une naissance prétendument célébrée par l’apparition d’un double arc-en-ciel suivi d’une étoile filante. Comme pour son père, le nouveau président est régulièrement représenté aux côtés du mont Paektu par la propagande.

Représentation de Kim Jong-il accompagné par ses parents, sur le mont Paektu enneigé | Mark Fahey

Un symbole toujours fort pour les Nord-coréens

Alors que le culte de la personnalité de son père et de son grand-père sont perpétrés, Kim Jong-un n’hésite pas à utiliser cette recette, qui a marché durant deux générations. On le voit donc régulièrement visiter le mont Paektu, chevauchant parfois un cheval blanc, un autre symbole emprunté à l’histoire coréenne, comme le montre Jean H. Lee. Ces visites interviennent notamment avant des événements importants, comme le sommet en compagnie de Donald Trump en 2018.

On comprend donc que le mont est toujours un symbole important pour les Nord-coréens, mais il l’est également en Corée du Sud. Lors de la visite du président sud-coréen, Moon Jae-in, en 2018, les deux chefs d’État ont ainsi visité le mont Paektu ensemble. Ils se sont ensuite serrés la main devant le lac du paradis, cherchant à montrer leur unité devant un symbole reconnu par l’ensemble des Coréens.

Auteur de l’article : Léo Berry

1 commentaire sur “Le mont Paektu, symbole de la propagande nord-coréenne

    MARCHAL Jacques

    (1 juin 2020 - 11:41)

    Les régimes totalitaires (et même les autres !!) ont recours au symbolisme tribal et populaire pour conforter leur pouvoir (cf Hitler, Staline, Pinochet …etc.)
    Votre article m’a poussé à me renseigner sur Wikipédia plus avant sur le Mt Paektu et la légende de Tangun. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.